Circuits Nature & Découvertes

 

“La Baillargelle” est un parcours, une promenade-découverte ouverte aux habitants et aux visiteurs curieux de découvrir, à pied ou à vélo prioritairement, la vie baillargeoise d’hier et d’aujourd’hui.
2 parcours attendent les promeneurs : la “petite Baillargelle” (1h30 environ à pied ou à vélo) et la “Grande Baillargelle” (1/2 journée à pied, à vélo ou en voiture), parcours ponctués de 21 espaces témoignages.

Les espaces témoignages

La promenade, avec son point de départ place du Souvenir (devant l’Eglise), vous conduira en 21 sites différents, tous numérotés sur le plan ci-dessous. Chaque site est équipé d’un Espace Témoignage, c’est-à-dire d’une plaque d’information illustrée qui relate l’histoire originale du lieu.

  • Plan disponible à la mairie.
  • Guide découverte du Chemin de la Baillargelle en français ici
  • Guide découverte du Chemin de la Baillargelle en anglais ici

La forêt de la Moulière occupe un tiers de notre territoire, elle s’étend également sur plusieurs communes (6800 hectares).

Son nom est Moulière, car pendant des siècles, l’homme y a extrait les fameuses pierres “meulières” qui broyaient les grains dans les moulins de la région, du pays et même d’Amérique. La forêt et les bois étaient des ressources vitales dans le Poitou. Les villages se souviennent encore très bien des activités liées à ce milieu : les fagots indispensables au chauffage, les piquets, le bois de construction, la cueillette et la chasse…

Aujourd’hui, l’ONF (Office National des Forêts) responsable des forêts domaniales de la Vienne assure la gestion de la forêt de Moulière. C’est la notion de gestion durable qui domine avec l’objectif d’assurer une forêt riche et pérenne pour les générations futures.

Au cœur de la forêt, la Maison de la Forêt sur la commune voisine de Montamisé, propose la vente de produits locaux, artisanaux et de livres.

 

Se promener dans ses sentiers, ses grandes allées ou petits chemins sinueux, à toute saison, procure bien être et apaisement.

La forêt de Moulière abrite de nombreuses espèces animales et végétales.

Elle possède également une autre richesse : des mystères et légendes à découvrir.

 

Pour une promenade familiale, un footing, observer la faune et la flore, photographier, prendre l’air… 

Toutes les occasions seront bonnes pour découvrir ce lieu enchanteur.

  • Plan disponible à la mairie.

Le bois de Vayres est situé sur la rive droite du Clain. C’est un bois d’une centaine d’hectares. Le bois de Vayres doit son classement pour sa flore qui comprend quatre espèces de plantes rares.

La plante la plus rare recensée dans le bois de Vayres est la goodyère rampante. C’est une orchidée montagnarde, très rare dans les plaines atlantiques de l’Ouest de la France, qui n’a été observée que dans trois sites dans le département de la Vienne. Il s’agit d’une plante vivace qui prospère sur la litière épaisse et acide accumulée sous les résineux.

À la limite du bois, à la marge de certaines cultures céréalières l’entourant, existe une zone tampon qui présente un grand intérêt pour la flore. En effet, c’est là que se cantonnent plusieurs messicoles (c’est-à-dire des plantes liées plus ou moins strictement aux moissons de céréales) en voie de forte raréfaction dans toute la France.

Le bois de Vayres abrite non seulement une avifaune commune aux sites forestiers poitevins (fauvettes, pouillots et grives) mais aussi quelques espèces plus rares et plus localisées comme le pouillot siffleur qui est un passereau insectivore inféodé aux forêts âgées à canopée élevée et la Mésange huppée, cette dernière étant liée généralement à la présence des pins

 

 

 

 

 

 

 

Le “Clos” est un parc arboré très apprécié des baillargeois, des habitants des communes alentours et des visiteurs. Ce site est longé par le sentier de la “Baillargelle”, sa surface est d’environ 8500 m2.

Au cœur du bourg, ce petit poumon vert accueille boulistes (terrains à disposition), promeneurs, familles, etc… pour un moment de détente. Des tables de pique-nique en bois sont mises à disposition. Ce site, valorisé par l’ONF avec la plantation choisie de nouveaux arbres et arbrisseaux, se trouve préservé.

 

Empruntez le chemin des Croix de Saint-Georges-Lès-Baillargeaux, venez découvrir leurs histoires au cours de votre balade…

 

 

 

 

 

 

L’antique voie romaine Antonia mène de Châtellerault à Poitiers. Cette grande ligne droite traverse des plaines céréalières. Les pèlerins de Saint-Jacques De Compostelle rencontreront certaines de ces croix sur leur chemin, en particulier la Croix-Blanche.

Dans une notice historique, un auteur cite un texte datant de 1492 : « Une des terres de la commanderie est nommée la croix des pèlerins, ce qui suppose une croix de pierre plantée au bord du champ, sur le chemin. » Cette croix à toutes les chances d’être la Croix-Blanche, située au bord de la voie que parcoure les pèlerins. Elle constituait un point de repère pour quitter le chemin et rejoindre la commanderie de l’Hopiteau afin de bénéficier de la soupe du soir et la paille pour dormir.

Dans son ouvrage sur L’Histoire de Saint-Georges-Lès-Baillargeaux, Raymond Dubois indique qu’elle devait avoir « été élevée probablement sur l’emplacement d’un sacella (cella) romaine… et qu’au début du XXe siècle, il était d’usage, pendant les Rogations (les trois jours précédant l’Ascension) de faire une procession pour la bénédiction des futures récoltes, le lundi à la Croix-Blanche (photo 1), le mardi à la Croix des Vignes (photo 2), le mercredi à la Croix de Saint-Crépin (photo 3). »

Croix-Blanche

 Croix des Vignes       

Croix de Saint-Crépin

Croix Giraud

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’ouest de St Georges-Lès-Baillargeaux s’allonge la vallée alluviale du Clain.

La rivière est bordée de prairies naturelles, de hauts peupliers et de jardins privés. La vallée est dominée par un abrupt inégal qui, vers “Fontaine”, au sud du bourg, s’ouvre sur une très belle vallée sèche. Cet abrupt s’accentue après “Vayres” où le paysage qui s’offre est un vaste paysage de vallée verdoyant et varié. En continuant vers le Nord, l’abrupt s’amortit et à “Aillé” c’est une vallée sèche occupée par d’épaisses formations sableuses, lieu, où avait vu le jour, de vastes carrières de sables.

Il est interdit de se baigner sur tout le parcours du Clain. Cependant, au bord du Clain, ambiance bucolique… Le Clain est propice au calme et à l’oisiveté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×