Mairie

Projets et réalisations

Extension du lotissement des Gains

La commune de Saint-Georges-lès-Baillargeaux a créé un nouveau lotissement sur le secteur des Gains, à proximité du centre-bourg. L’objectif est de permettre le développement démographique de la commune tout en veillant à intégrer ce nouveau lotissement dans le tissu urbain existant. Des fouilles archéologiques préventives réalisées en fin d’année 2010 ont permis de mettre au jour des vestiges d’une résidence aristocratique fortifiée de la période gauloise.
Une étude de conception d’un éco-quartier a permis de définir les principes d’aménagement et de fonctionnement de ce nouveau quartier afin d’offrir aux futurs habitants un cadre de vie agréable et de qualité. La réflexion a porté notamment sur la taille des parcelles, l’implantation des maisons sur les parcelles, la circulation routière et piétonne, l’aménagement des espaces communs de convivialité (places, aires de jeux, stationnement …), et sur l’organisation des services publics (ramassage des ordures ménagères, les transports …). Les travaux de viabilisation de la première tranche (représentant 64 lors) ont été engagés en 2013 et devraient s’achever en 2015. Les travaux de viabilisation de la deuxième tranche (représentant 20 lots supplémentaires) doivent être engagés en 2016.

Quelques terrains sont encore disponibles sur la première tranche. Le plan de composition et le réglement du lotissement sont consultables en mairie. Le prix de vente est de 79 euros (hors frais notariés et taxes et participations d’urbanisme).

Construction d'une salle des fêtes et de spectacles dénommée Espace Mérovée

Avec un peu plus de 4 000 habitants, la commune dispose actuellement d’une salle des fêtes pouvant accueillir 150 personnes, localisée près du rond-point de l’Europe, qui ne répond plus aux besoins actuels des habitants. Après avoir déterminé le site d’implantation de la salle (lieu-dit “Les Chauvinières”, en face du complexe sportif) et conçu le programme fonctionnel de l’équipement avec l’aide d’une assistance à maîtrise d’ouvrage (HEMIS AMO), la commune a choisi une équipe de maîtrise d’oeuvre dans le cadre d’une procédure de concours. L’équipe de maîtrise d’oeuvre retenue est un groupement dont le mandataire est ARCHI URBA DECO. Le permis de construire a déposé début mai 2014 ; les travaux ont commencé début janvier 2015 et doivent s’achever en mars 2016.

Pour financer ce projet, au vu du coût estimatif des travaux établi à 2 916 000 euros H.T., la commune a sollicité de nombreux partenaires comme la Communauté de communes du Val Vert du Clain, l’Etat (DETR 2014), la Région et le Département.

Cette salle a été dénommée Espace Mérovée en référence aux sarcophages mérovingiens identifiés à proximité du site d’implantation de la salle. Elle comprend une grande salle d’une capacité de 550 personnes et d’un hall d’entrée pouvant recevoir 110 personnes. Cette salle est destinée à accueillir des événements familiaux (mariages, vin d’honneur, repas de familles…), des manifestations culturelles (concerts privés, pièces de théâtre,…) et des événements liés au monde économique et associatif (séminaires, formations, assemblées générales…).

Réhabilitation du château d'eau Les Varennes

Après avoir réalisé un diagnostic du château Les Varennes, ce dernier doit faire l’objet de travaux lourds de réhabilitation. Ces travaux portent sur l’étanchéité de la cuve intérieure et extérieure, la mise en sécurité de l’accès à la cuve pour les agents en charge de sa maintenance et la peinture extérieure du château d’eau. Le coût prévisionnel des travaux s’élève à 415 000 euros H.T. La commune a sollicité le Département pour co-financer ces travaux importants pour la commune. A noter ici que peu de partenaires financiers participent au co-financement de ce type d’infrastructure d’intérêt général et de première nécessité pour la vie quotidienne des habitants.

Le maître d’oeuvre de cette opération est le syndicat Eaux de Vienne - SIVEER. Les travaux doivent commencer à l’automne 2015. Une concertation sera engagée avec les riverains pour expliquer les modalités de réalisation des travaux.

Travaux de suppression de la lagune du Peu

Après avoir réalisé un diagnostic du fonctionnement de la lagune du Peu en 2013, en raison des contraintes fortes de la proximité du périmètre de captage du Peu située à proximité de celle-ci, sur préconisation d’un hydrogéologue, la commune a fait le choix de supprimer la lagune du Peu et de réorienter les eaux usées du village du Peu vers le réseau d’assainissement du centre-bourg et la station d’épuration de Dissay.

Dans le cadre de ses travaux, la commune a installé des fourreaux en vue de développer le haut débit sur le village du Peu. Considérée comme commune pilote dans le cadre du Schéma Départemental d’Aménagement Numérique, la commune a signé une convention avec le Département en vue de participer à cet investissement.

Le montant total des travaux est d’environ 400 000 euros H.T. Ces travaux ont été soutenus par l’Agence de l’eau à hauteur de 50%, par le Département et par Grand Poitiers. La commune supportera 20% du coût H.T. des travaux.

Les travaux ont commencé en octobre 2014 et doivent s’achever fin juin 2015. La lagune, une fois comblée, est destinée à recevoir des jardins et plantations.

Extension et réhabilitation de la Médiathèque communale

La médiathèque communale offre une surface et un fonds documentaires qui ne répondent pas aux besoins des habitants. En fin d’année 2014, la commune a demandé une étude diagnostic à la société SICA du Poitou pour définir les besoins et coûts estimatifs des travaux d’extension et de réhabilitation de la médiathèque. L’extension est prévue sur la salle de réunion située à proximité. Les principales idées directrices sont de créer une médiathèque structurée autour de différents espaces : adulte, enfant voire bébé ; une médiathèque mise aux normes sur le plan énergétique, électrique et acoustique ; une médiathèque dotée de mobiliers mobiles (sur roulettes) et équipée de tablettes de lecture, d’un vidéo-projecteur et d’une “boite aux lettres” pour permetttre le retour des livres empruntés lorsque la médiathèque est fermée. La réflexion en cours en 2015 doit se poursuivre en 2016 par une étude de maîtrise d’oeuvre et le cas échéant par des travaux.

Création d'un terrain multisports pour les villages du Peu et de Champ de Gain

Parmi les projets d’investissement 2015, il convient de noter la création d’un deuxième terrain multisports pour les villages de Champ de Gain et du Peu. Cet équipement pourrait voir le jour route de la Papeterie à proximité de l’aire de jeux actuelle et de l’accueil de loisirs sans hébergement PLANETE RECRE (route de l’ancienne école). Le montant estimatif des travaux s’élève à 49 000 euros H.T. La commune a sollicité des subventions auprès de l’Etat au titre de la DETR (14 700 euros) et de la région au titre du FRIL (10 000 euros). Selon les retours des partenaires financiers, les travaux pourraient commencer en fin d’année 2015.

Développement du haut débit

L’accès au haut débit demeure une priorité communale. La commune a été retenue par le passé parmi les communes expérimentales pour la montée en débit dans le cadre du Schéma Départemental d’Aménagement Numérique. Après avoir obtenu l’implantation et la mise en service de deux NRA avenue de la Liberté et route de Dissay en 2014, la commune poursuit son travail de réflexion en lien avec les différents partenaires concernés et notamment avec le Département pour développer le haut débit notamment vers les villages de Champ de Gain et du Peu. En 2014, les travaux de suppression de la lagune du Peu ont été mis à profit pour passer des fourreaux destinés à développer à terme le haut débit dans les villages. De plus, pour se doter de tous les atouts pour atteindre cet objectif, la commune a proposé en 2015 un espace qui pourrait potentiellement accueillir un concentrateur, élément technique indispensable au développement du haut débit.