Mairie

Le mot du Maire

Baillargeois, Baillargeoises,

Depuis le 1er janvier 2017, la commune fait partie de Grand Poitiers communauté d’agglomération. Composé de 40 communes et d’un peu plus de 192 000 habitants, cette nouvelle agglomération dispose de nombreuses compétences qui touchent non seulement à votre quotidien comme la collecte et le traitement des déchets ou la voirie mais aussi au développement de nos territoires comme l’urbanisme, l’équilibre social de l’habitat ou la gestion des parcs d’activités. Son organisation repose sur les communes qui constituent les portes d’entrée des usagers et habitants en vue de répondre aux enjeux de proximité et de réactivité. Les commissions communautaires se sont réunies pour engager les premières réflexions d’évolution d’une communauté d’agglomération de 13 à 40 communes. Les élus communaux désignés pour participer aux commissions communautaires ont un rôle important à jouer dans cette nouvelle dynamique puisqu’ils doivent être à la fois force de propositions dans les différents thèmes abordés et être les relais auprès du conseil municipal mais également de la population. Compte tenu des compétences acquises par Grand Poitiers communauté d’agglomération le 17 février dernier, celle-ci doit se transformer en communauté urbaine d’ici l’été 2017.

Dans ce contexte, de nombreux changements vont intervenir cette année notamment en termes budgétaire et fiscal. Sur le plan budgétaire, la commune va présenter un budget avec de nombreux mouvements liés au changement d’intercommunalité (transfert d’une partie de fiscalité et de charges compensées par une attribution de compensation par Grand Poitiers) et au transfert des compétences « eau » et « assainissement » dont les résultats positifs vont remonter dans le budget principal avant de repartir vers le syndicat Eaux de Vienne-SIVEER.

Par ailleurs, la commune a décidé de maintenir son niveau d’investissement à un niveau élevé pour lui permettre de poursuivre des travaux importants dans le domaine de la voirie, dans le domaine du sport mais aussi dans les bâtiments pour répondre aux obligations en matière d’accessibilité et de sécurité et en particulier dans les écoles.

Le groupe scolaire Marcel JOLLIET va bénéficier dès cette année de la mise en œuvre de la première tranche d’un plan numérique élaboré en concertation avec la communauté éducative locale et l’académie que je salue pour son accompagnement sur ce dossier. De plus, les élus ont décidé dans le cadre des orientations budgétaires 2017 de ne pas augmenter les taux des impôts locaux. Sur le plan fiscal, les impôts pour les ménages devraient donc être identiques aux années passées voire légèrement inférieurs en raison notamment de l’application d’un taux d’imposition moindre au niveau intercommunal. Chaque situation sera fonction de la politique d’abattement fiscal qui s’appliquera au foyer concerné.

Pour plus de sécurité dans notre commune, je profite du présent édito pour appeler chacun à respecter au maximum les règles du code de la route tant en matière de vitesse et de stationnement. Même si cela va s’en dire, si la collectivité peut procéder à des aménagements ponctuels pour répondre à des situations ou secteurs à risques, il n’en demeure pas moins qu’il convient avant tout d’adapter nos comportements routiers pour ne pas mettre en danger d’autres utilisateurs de la route comme les enfants par exemple. A noter ici que si le port du casque de vélo est obligatoire jusqu’à douze ans à partir du 22 mars, les enfants peuvent être dotés de gilets jaunes pour gagner en visibilité lorsqu’ils circulent le matin ou le soir dans la nuit. La voirie doit pouvoir être partagée entre tous les utilisateurs et tous les choix de déplacements doivent être respectés. Des zones de test vont être mises en place dès cette année pour aller dans ce sens. Certains territoires l’on fait, pourquoi pas nous ?

Jean-Claude BOUTET - Maire