Les Actualités

Vigilance peste porcine africaine

Publiée le 02/11/18

La peste porcine africaine (PPA) est une maladie animale due à un virus qui touche exclusivement les porcs domestiques et les sangliers. Elle n'est absolument pas contagieuse à l'homme mais son introduction en France pourrait avoir des conséquences socio-économiques et sanitaires graves pour les filières professionnelles concernées. Elle est implantée depuis plusieurs mois dans les pays de l'est de l'Europe.

Depuis début septembre, 98 cas ont été confirmés sur des sangliers en Belgique, à proximité de la frontière française. La maladie continue de progresser sur la faune sauvage mais les résultats favorables obtenus après quatre semaines de recherche intensive et de dépistage des sangliers trouvés morts le long de la frontière franco-belge confirment l'absence de cas de peste porcine africaine (PPA) dans la faune sauvage et le statut indemne de la France. 53 communes des départements des Ardennes, de la Meuse et de la Meurthe-et Moselle sont en surveillance renforcée vis à vis de cette maladie. Afin de prévenir tout risque d'introduction du virus dans cette zone de surveillance, il a été décidé de réduire significativement les populations de sangliers. Par ailleurs, des clôtures ont été installées cette semaine par les fédérations départementales de chasseurs.

Cette maladie est survenue en Belgique après avoir fait un "saut de puce" d'environ 1000 km. Il est probable qu'elle ait été introduite par le biais de charcuterie contaminée laissé sur une aire d'autoroute. La distance des foyers actuels vis à vis du département de la Vienne ne nous protège donc que partiellement.

Aucun vaccin ni aucun traitement n'existe pour lutter contre cette maladie. La seule solution pour s'en prémunir est de respecter de façon stricte des mesures de biosécurité. Ces mesures sont décrites sur le site Internet du ministère en charge de l'agriculture : http://agriculture.gouv.fr/peste-porcine-africaine-ppa-agir-pour-prevenir.